Préparation mentale

Interview: Olivia Ricois sophrologue vous dit tout ou presque sur la préparation mentale

Voici l’interview parue dans XL Triathlon

« Visualiser son objectif, déclencher un geste signal, dépasser certaines phobies et plus généralement améliorer sa préparation mentale… Ce sont les pistes qu’offre la sophrologie. Pour mieux comprendre, Olivia Ricois, sophrologue de B.E Sophro et sportive accomplie nous en détaille les avantages. »

Préparation mentale, Sophrologie milieu scolaire

De la motivation en milieu scolaire

sophrologie et milieu scolaire

Qu’est-ce que la motivation en milieu scolaire?

Dans son livre, La motivation en contexte scolaire, Rolland Viau (1994) propose la définition suivante : « La motivation en contexte scolaire est un état dynamique qui a ses origines dans les perceptions qu’un élève a de lui-même et de son environnement et qui l’incite à choisir une activité, à s’y engager et à persévérer dans son accomplissement afin d’atteindre un but. » (p. 7)

Quelles sont les sources de la motivation scolaire ?

La perception générale de soi

La motivation de l’élève est fonction de la compréhension qu’il a de lui-même et de son environnement, des conclusions qu’il en tire. Nous pouvons constater qu’au début de parcours scolaire la plupart des élèves sont confiants et déterminés à apprendre et à réussir. Ils  montrent ainsi un niveau élevé d’engagement et de persévérance dans l’accomplissement de l’apprentissage et des tâches. Avec le temps, ils s’évaluent et se jugent en fonction des tâches qu’on leur demande d’accomplir et cette évaluation est bien sûr enrichie et influencée par les commentaires de leur entourage (parents, pairs, enseignants, etc.) . L’élève accueillera différemment le travail qui lui est proposé selon sa perception de sa capacité à le réussir.

Les perceptions spécifiques de soi

En plus de la perception générale de soi la motivation scolaire de l’élève est influencée par les perceptions spécifiques de soi.

Celles-ci permettent d’expliquer pourquoi certains élèves sont motivés à apprendre alors que d’autres le sont moins.(2)

La perception de la valeur d’une matière ou d’une activité scolaire par l’élève traduit le niveau d’intérêt de l’élève pour la matière, l’importance qu’il lui accorde et l’utilité qu’il lui attribue (4). Peu de gens s’engagent en effet dans une activité simplement pour le plaisir, le processus est quasi le même dans le domaine professionnel.  De façon consciente ou non, chacun finit par se demander s’il aime cette activité, si elle lui apportera quelque chose et quel en est le but. Pourquoi un élève s’engagerait-il dans une activité s’il n’y voit pas un but, un objectif à atteindre ? Comment peut-il percevoir la valeur d’une activité dépourvue d’un tel but ?

La perception par l’élève de sa compétence, aussi nommée « sentiment d’efficacité interpersonnelle », découle de la lecture d’une activité qu’il réalise avant de l’entreprendre et de son évaluation de sa capacité à l’accomplir avec succès (4, 2). Habituellement, un élève trouvera plus intéressante une activité qu’il juge être en mesure de réaliser. Il est ici question du niveau d’incertitude quant à la réussite de l’activité. Bien entendu, ce sentiment de compétence peut être différent d’une matière à l’autre

La perception de contrôlabilité de l’élève face aux activités proposées, témoigne du degré de contrôle que pense avoir un élève sur le déroulement et l’issue d’une activité qu’on lui propose. En ce sens, pour être motivé à accomplir une tâche, l’élève doit croire qu’il utilise une ou des stratégies qui lui permettront d’influencer son déroulement et d’atteindre des objectifs. La perception de contrôlabilité est donc influencée par le sentiment d’efficacité interpersonnelle de l’élève et aux causes invoquées par un élève pour expliquer ses réussites et ses échecs. Lorsque l’élève considère la cause comme modifiable et contrôlable pour expliquer l’issue d’une activité, son sentiment de contrôlabilité est influencé positivement (il a travaillé fort pour réussir). À l’inverse, lorsqu’un élève considère comme stable et non contrôlable la cause de son échec (aptitudes intellectuelles), cela risque de nuire à son sentiment de contrôlabilité de la situation et, par conséquent, à sa motivation à accomplir de nouveau une tâche semblable. Certains élèves qui cumulent plusieurs échecs scolaires vivent un sentiment important d’incontrôlabilité face à différentes situations, qu’elles soient scolaires ou non (résignation acquise). Leur motivation scolaire s’en ressent inévitablement.

Quels sont les indicateurs de la motivation scolaire?

Les quatre principaux indicateurs de la motivation scolaire sont : le choix, la persévérance, l’engagement et la performance. Ces indicateurs, contrairement aux sources de la motivation qui déterminent le niveau de motivation de l’élève, sont des conséquences de la motivation (2). Il est possible d’observer ou d’évaluer ces indicateurs afin de porter un jugement sur le niveau de motivation d’un élève (1, 2).

Le choix de s’engager

Cet indicateur concerne le choix que fait l’élève de s’engager dans une activité en déployant des stratégies d’apprentissage alors qu’un autre élève peut s’il n’est pas motivé à faire le travail demandé adopter des comportements d’évitement face à cette activité. Il existe effectivement un certain nombre de comportement d’évitement pour ne pas effectuer la tâche demandée : poser des questions inutiles, se lever à plusieurs reprises pour tailler son crayon, déranger l’enseignant lors la transmission des consignes, questionner l’enseignant sur la pertinence de l’activité, etc.. Cela peut s’expliquer par la peur des conséquences psychologiques d’un échec. En effet les élèves se rendent compte que l’échec subit à la suite d’efforts intenses est plus dommageable en ce qui concerne les perceptions de soi que l’échec qui suit un investissement moindre d’énergie. (un élève préfère ainsi rendre une copie blanche plutôt que d’affronter la difficulté et de vivre un échec).

Il est important que l’élève comprenne que l’apprentissage est un enrichissement personnel. Certes les devoirs sont une nécessité en milieu scolaire mais ils doivent davantage être perçus comme une source de progression (s’améliorer, comprendre) ou d’enrichissement (développer sa curiosité et sa culture).

La persévérance

La persévérance s’observe par le temps suffisamment important que l’élève consacrera à ses activités scolaires pour lui permettre de bien les accomplir. Certains élèves effectivement n’hésitent pas après une journée d’école à faire leurs devoirs et même à y consacrer plus de temps qu’à l’habitude afin de mieux comprendre un point d’une matière plus compliqué par exemple. D’autres au contraire y consacrent le moins de temps possible. La notion de temps est donc à manier avec précaution il faut que ce temps soit de qualité. Passer des heures sur des leçons tout en clavardant avec ses camarades, en regardant la télévision, ou à penser  à autre chose n’est évidemment pas efficace.

L’engagement

On voit souvent les termes « attentif » « concentré » sur les bulletins et c’est ce qui permet de traduire l’engagement d’un élève face aux tâches qui lui sont proposées. L’engagement chez les élèves motivés se manifeste par l’utilisation de 2 types de stratégies : les stratégies d’apprentissage et les stratégies d’autorégulation.
Les stratégies d’apprentissage sont tous les moyens utilisés par un élève pour acquérir, intégrer, se rappeler des points de matière présenté en classe.

Les stratégies de mémorisation (répétition des contenus, organisation et aménagement de la matière afin de mieux la comprendre en créant des tableaux ou des schémas, etc.) et d’élaboration (faire des liens entre les concepts étudiés, expliquer en ses propres mots un concept, faire des comparaisons, etc.) sont de bons exemples de stratégies d’apprentissage qui peuvent être déployées par un élève.

Les stratégies d’autorégulation « sont des stratégies cognitives que l’élève utilise consciemment, systématiquement et constamment lorsqu’il assume la responsabilité de son apprentissage » (p. 83) (2). .
Dans ces stratégies on peut retrouver le fait de planifier une activité, de s’auto-évaluer de gérer et organiser son travail (choisir un lieu pour étudier par ex) et des stratégies motivationnelles comme se fixer des objectifs à court terme, se récompenser à la fin d’un travail. Évidemment un élève peu motivé ne déploiera pas autant d’efforts pour réussir. Par contre un élève qui utilise des stratégies d’apprentissage et d’autorégulation est certainement motivé à réussir et sa performance sera très probablement à la mesure de son investissement.

La performance

La performance est un indicateur de la motivation scolaire dans la mesure où habituellement un élève motivé risque davantage de faire le choix de s’engager dans une activité, de persévérer et d’utiliser des stratégies d’apprentissage et d’autorégulation qui influencent positivement sa réussite. Bien sûr certains élèves ne sont pas motivés, fournissent un minimum d’efforts et réussissent tout de même. C’est pourquoi la performance ne doit pas être le seul indicateur considéré pour évaluer le niveau de motivation.

De plus celle-ci peut être influencée négativement par des échecs répétés qui portent atteinte à l’une des principales sources de la motivation interpersonnelle de l’élève. N’oublions pas que chaque élève est sa propre mesure. Il est bien entendu évalué par rapport à un groupe mais ce qui est bien plus important de lui faire comprendre ce sont ses progrès. Mettre en perspective les progrès individuel de l’élève. Ce dernier doit pouvoir ainsi être fier de sa progression d’autant plust lorsqu’il a mis en place des stratégies d’apprentissage.

Références

  1. Darveau, P. & Viau, R. (1997). La motivation des enfants. Le rôle des parents. Québec : Les Éditions du Renouveau Pédagogique Inc.
    2. Viau, R. (1994). La motivation en contexte scolaire. Québec : Les Éditions du Renouveau Pédagogique Inc.
    3. Chouinard, R., Plouffe, C. & Archambault, J. (2006). « Soutien à la motivation scolaire ». Dans L. Massé, N. Desbiens & C. Lanaris (Éds), Les troubles du comportement à l’école : évaluation, prévention et intervention (p. 261-279). Montréal : Gaëtan Morin Éditeur.
    4. Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. (2007). Motivation, soutien et évaluation : les clés de la réussite des élèves. Programme de recherche sur la persévérance et la réussite scolaires. Québec, Gouvernement du Québec.

Pour conclure la motivation scolaire est donc essentielle à la réussite éducative des élèves et les intervenants scolaires peuvent contribuer à son développement. Ils doivent d’abord intervenir sur les sources de la motivation en se préoccupant des éléments suivants : favoriser une perception positive chez les élèves de la valeur des activités ou de la matière, son utilité et soutenir le développement du sentiment d’efficacité interpersonnelle et du contrôle exercé par les élèves sur les tâches d’apprentissage. L’élève doit être acteur et non consommateur. Les indicateurs de la motivation scolaire doivent  être utilisés non seulement à des fins d’évaluation mais aussi dans le but de favoriser chez les élèves le développement de l’engagement face à la tâche, des stratégies d’apprentissage et d’autorégulation et le développement du goût de l’effort et de la persévérance. Il est ainsi primordial de diversifier les types d’évaluation. Faire comprendre à l’élève  qu’il peut lui-même mettre en place des stratégies d’apprentissage qui vont enfin le valoriser.

Quels sont  les champs d’intervention de la sophrologie concernant la motivation en milieu scolaire?

La sophrologie peut intervenir sur plusieurs domaines tels que:
L’estime de soi
La confiance en soi
L’accroissement des capacités
La concentration
Un sommeil de qualité

Les séances peuvent être individuelles ou collectives.

Il s’agira de faire prendre conscience aux élèves de leur potentiel afin de développer leur confiance en soi , d’améliorer leur concentration et d’accroître leurs motivations.

Un exercice tel que le pompage des épaules permettra par exemple en fonction de l’intention associée d’accroître la confiance ou de chasser le stress.

 

Préparation mentale

SOPHRORUN

sophrorun

Le sophrorun est un run organisé par mes soins en groupe ou en individuel avec l’intégration des outils de la sophrologie dans la pratique sportive :

  • Mouvements de relaxation dynamiques en cours de séance sophrorun avec une intention déterminée en début de séance (activer l’énergie, accroitre sa confiance, asseoir la sérénité…)
  • Une sophronisation en fin de séance sophrorun ou visualisation positive afin de retrouver les ressentis de la séance et de développer l’objectif déterminé en début de séance.

Le run est un support de séance il peut en fonction des groupes ou des personnes être d’intensité différente.

Les parcours sont variés avec pour objectif de découvrir des lieux à Paris ou ailleurs. (parcs, monuments, bords de seine…)

La séance dure de 1h à 2h en fonction des parcours, de l’intensité, de l’objectif…

Un groupe de 8 personnes maximum.

Le sophrorun peut se pratiquer en famille, entre ami(e)s, pour visiter des lieux, découvrir un endroit autrement en toute conscience de ses ressentis, en harmonie avec soi, les autres et ce qui vous entoure ou avec un objectif plus compétitif comme la préparation à une épreuve.

Préparation mentale

Récit vital d’un marathon entre les vignes rémoises

Un marathon aux couleurs Vital

Venir passer un week-end sportif à Reims, dans la célèbre ville du champagne, ça vous aurait plu n’est-ce pas ? 30 coureuses de la #TeamVital ont eu la chance d’y participer pour Run In Reims le dimanche 15 octobre dernier. Le beau temps était au rendez-vous (25 degrés en plein mois d’octobre quand même !). La ville Rémoise s’était plongée dans une ambiance très estivale. Les nombreux groupes de musiques et bénévoles ont bien motivé nos coureuses. Celles-ci se sont d’ailleurs dépassées, des défis réalisés avec brio et tout cela grâce à un soutien et une vraie solidarité dans l’équipe.

Petite bio…

Olivia Ricois, lectrice et coureuse pour la #TeamVital de 42 ans est sophrologue, avec l’envie de développer les outils de la sophrologie dans la pratique sportive et dans la préparation mentale dans un sens plus large. Cela fait maintenant 4 ans qu’elle a chaussé ses baskets avec assiduité. Après une démotivation certaine il y a 2 ans, Olivia a découvert le triathlon qui lui a redonné l’élan nécessaire afin de renouer avec le plaisir. En effet, finisher des 80 km écotrail de Paris, du Marathon de Paris et celui du Run In Reims grâce à Vital, notre lectrice a vite pris goût à la course à pied et elle ne compte pas s’arrêter là. De nombreux défis l’attendent pour 2018.

Merci encore Vital pour cette aventure! et pour la publication de mon récit de l’aventure!

À lire…

Article Magazine Vital Olivia Ricois

 

 

Préparation mentale

Sophrologie et Cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque est le nom donné à un phénomène réflexe découvert par des chercheurs américains il y a une quinzaine d’années. (travaux de l’institut HeartMath Institute de Californie – Etats-Unis)

Notre esprit et nos émotions influencent notre rythme cardiaque et inversement.

La cohérence cardiaque a non seulement un apport bénéfique dans la gestion du stress et de nos émotions mais également sur la santé avec par exemple l’augmentation du taux d’immunoglobuline A (favorable aux défenses immunitaires) et du taux de DHEA.

Cette technique de relaxation se base sur des exercices de respiration pour ralentir le rythme cardiaque. Il est possible alors de gérer son état émotionnel et d’améliorer son bien-être physique et psychique (moins de stress, meilleur sommeil, meilleure concentration).

La cohérence cardiaque et la sophrologie

La cohérence cardiaque entre dans le champ de la complémentarité avec la sophrologie. 

Elle peut être abordée lors d’une séance qui lui est totalement consacrée ou de façon plus approfondie tout au long du projet que vous avez déterminé sous forme d’exercices récurrents qui associés aux séances de sophrologie permettront une meilleure connaissance de soi et de la gestion de son rythme intérieur.

Article de Clotilde Poivilliers

Vous trouverez ici des outils (vidéos) afin de pratiquer cette cohérence cardiaque: Exercices de Florence Servan Schreiber sur la cohérence cardiaque

 

Préparation mentale

Inventaire de la performance psychologique de James LOEHR

Faire le point

Voici un outil afin de déterminer votre forme mentale (test élaboré en 1983 par le docteur James Loehr) selon 7 variables:

  • l’énergie positive
  • la confiance
  • l’énergie négative
  • le niveau de motivation
  • le contrôle de l’attention
  • le contrôle de l’attitude
  • le contrôle de la visualisation

Faites le test!

La sophrologie apporte des clés afin de travailler sur vos objectifs.

test LOEHR

http://besophro.fr/sophrologie-sport

Préparation mentale

Un beau témoignage

Un beau témoignage concernant une de mes séances de sophrologie.

Merci Run Chic.

#sophrologie ⭐️J'ai eu droit à ma toute première séance de sophrologie chez moi cet aprèm avec @colombespit. Incroyable ! J'ai eu l'impression qu'elle avait duré 10min alors que c'était une heure ! Avec ses exercices respiratoires dont celui-ci pour effacer sur un tableau imaginaire toutes les pensées négatives, elle m'a retiré toutes mes tensions, toutes mes énergies negatives, rien qu'en me guidant avec sa voix… magique. Plus rien ne me semblait grave Après. J'étais comme nettoyée et totalement zen pour donner mon cours de #yogaforunners à mes #runningyogi du jour @stephanie.trescents et @frederiqueviauroux qui me l'ont bien rendu puisqu'elles ont énormément progressé ! Bravo les filles ! Merci à toutes les trois pour ces belles énergies positives du jour Et Bravo @colombespit que je vous recommande vivement, notamment Pour La préparation mentale de vos courses 🏃🏻‍♀️ En parlant de Course, une grande pensée pour toutes celles et ceux qui vont affronter la neige et le froid ce week-end sur la @saintelyon ! ❄️ Go les @runchic_girls ! Et bon week-end à tous ! Xoxoxo #goodvibes #goodvibesonly #relax #chill #wellness #zen #zenattitude #breath #breathing #runningyogi #run #runner #runninggirl #runchicgirls #marathoner #yogagirl #yogaforlife #yogatherapy #yogateachertraining #yogistarunner #yogastyle #yogawear #yuj #runchic

A post shared by Geraldine Gravier Richter (@runchic_yogi) on